Affaire Khashoggi: l’invraisemblable espionnage de Jeff Bezos par le royaume de Mohammed Ben Salman

Le CEO d’Amazon Jeff Bezos en compagnie de Hatice Cengiez, la fiancée du journaliste saoudien assassiné Jamal Khashoggi.
Le CEO d’Amazon Jeff Bezos en compagnie de Hatice Cengiez, la fiancée du journaliste saoudien assassiné Jamal Khashoggi. - Tolga Bozoglu/EPA.

Mohammed Ben Salman adore les nouvelles technologies. Mais la passion du jeune prince héritier saoudien, surnommé MBS, risque d’accroître l’hostilité que son impulsivité alimentait déjà aux États-Unis.

Sous son impulsion, le royaume saoudien aurait piraté en mars 2018 le téléphone du patron d’Amazon, Jeff Bezos, après la publication d’articles mettant en cause un message WhatsApp envoyé depuis le compte de MBS en personne. Cette intrusion conduisit à la publication d’images intimes de M. Bezos, propriétaire du Washington Post, qui employait comme chroniqueur le journaliste dissident Jamal Khashoggi, assassiné en octobre 2018 dans d’horribles conditions au consulat saoudien d’Istanbul. Un assassinat commandité, selon la CIA, par MBS, qui a souillé l’image de l’Arabie saoudite chez son allié américain, même si Donald Trump et son gendre Jared Kushner, grand ami du prince, continuent de le soutenir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en USA