Histoire de la violence Edouard Louis, à corps et à crimes

<span>Histoire de la violence</span> Edouard Louis, à corps et à crimes
Arno Declair

Tout commence par une scène de crime. Blouses blanches de police scientifique, photos et autres relevés d’empreintes, petits chiffres jaunes de plastique posés là où gisent des indices : pas de doute, Histoire de la violence sera le théâtre d’un grave délit. Vol, viol et tentative d’étranglement, l’affaire aurait pu se cantonner aux archives judiciaires, sauf que la victime n’est autre qu’Edouard Louis, jeune prodige de la littérature française qui va décider de raconter son calvaire dans un roman, non pas pour accabler son bourreau, expliquera-t-il, mais pour tenter de comprendre – et pourquoi pas excuser - ses actes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Les spectacles à l'affiche
    • 20-02-11_macbeth_084

      Fiche Un Macbeth Macbeth, Mobutu, même combat

    • i-clit-4-©-Ayka-Lux-2-1

      Fiche i-Clit

    • christian_rizzo_-_une_maison_c_marc_domage_1

      Fiche Une maison idéale

    • Backstage- Crédit Hichem Dahes

      Fiche Backstage Turbulences en coulisses

    • d-20191007-3WHP1Z_high

      Fiche Le chant des ruines Fenêtre sur un sombre futur