«Quand on écoute, on chemine toujours sur le bon chemin»

«
Je ne suis plus en colère. A quoi ça sert de l’être
? Qu’est-ce que ça peut encore nous apporter
?
»
« Je ne suis plus en colère. A quoi ça sert de l’être ? Qu’est-ce que ça peut encore nous apporter ? » - Paul Abdoo.

entretien

A 68 ans, Joy Harjo reste magnétique. Longs cheveux noirs, tatouage sophistiqué sur la main droite, l’œil sombre qui pétille soudainement, longues boucles d’oreilles d’artisanat indien, une façon de réfléchir entre ses phrases, de ne pas se précipiter à répondre, un certain humour et de la modestie. Elle pourrait cependant se targuer, la Creek Muscogee, de son succès indéniable. L’année passée, elle a été nommée US Poet Laureate. C’est la première Native American qui reçoit cette distinction. Et son roman, Crazy Brave, qui raconte sa vie, a été qualifié d’« incandescent », de « récit écorché », de « transcendant » par les critiques américains.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres
    • d-20131107-32FMZ4_high (2)

      «Objectif plumes»: portail des littératures belges francophones

    • Les noms s’égrènent –
Beaumarchais, Beigbeder, Casanova, Sade, Dostoievski, Chester Himes, Jack London, Alphonse Boudard, Malraux, Mesrine, Oscar Wilde et Paul Verlaine...
–, les histoires scotchent le visiteur, belles et tragiques.

      Écrire, la grande évasion

    • CBBD (2)

      Panade au Centre belge de la bande dessinée

    • Miguel Angel Tovar, El Niño de Hollywood.

      Critique Une autre histoire de la violence