RDCongo: les droits de l’homme mis en péril par l’insécurité et l’impunité

RDCongo: les droits de l’homme mis en péril par l’insécurité et l’impunité
Reuters

Un an après l’arrivée au pouvoir du président Félix Tshisekedi, l’insécurité et l’impunité continuent d’entraver la progression des droits humains en République démocratique du Congo (RDC), met en garde Amnesty International vendredi. L’organisation appelle la Première ministre belge Sophie Wilmès à mettre les droits de l’homme en haut de ses priorités lors de sa visite dans le pays d’Afrique centrale au mois de février.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct