Le procès du plus grand réseau de pédopornographie: la défense plaide le huis clos, le tribunal juge «le dossier trop important»

Le procès du plus grand réseau de pédopornographie: la défense plaide le huis clos, le tribunal juge «le dossier trop important»
Belga

La défense souhaitait que le procès se tienne à huis clos au vu des faits et de leur description qui pourrait porter atteinte à l’intégrité de certaines victimes. Deux parties civiles ont également demandé le huis clos tandis que deux autres, dont Child Focus, s’y sont opposées. Le tribunal a, après délibération, décidé que le procès sera public.

Un dossier de pédopornographie sans précédent en Belgique est examiné à partir de vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Cinq hommes – trois Belges, un Britannique et un Néerlandais – sont poursuivis pour avoir réalisé ou obtenu des clichés, puis pour les avoir stockés dans une immense base de données pour ensuite les diffuser. Trente-huit victimes ont été identifiées, et Child Focus s’est constitué partie civile au nom des autres.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société