«J’ai beaucoup regardé les toiles de Chu Ta»

Une esquisse du personnage de China-Li signée Jean-François Charles.
Une esquisse du personnage de China-Li signée Jean-François Charles. - Casterman.

entretien

Dans la Chine du Lotus bleu , China Li grandit au service de Monsieur Zhang, eunuque, collectionneur d’art et maître sans pitié de la mafia de Shanghai. Le temps d’une trilogie, cette petite fille perdue de la campagne va se rebeller contre la loi des hommes dans l’espoir de vivre libre. Le second volume de China Li la conduit à l’exil, à Paris, tandis que son mentor, Zhang, se réfugie dans les montagnes du Hunan pour échapper aux règlements de comptes entre le Kuomintang de Tchang Kaï-chek et les communistes de Mao. Honorablement documentée, la saga de Jean-François et Maryse Charles est une romance de l’histoire contemporaine de la Chine parfumée d’aventure-fiction.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres
    • d-20131107-32FMZ4_high (2)

      «Objectif plumes»: portail des littératures belges francophones

    • Les noms s’égrènent –
Beaumarchais, Beigbeder, Casanova, Sade, Dostoievski, Chester Himes, Jack London, Alphonse Boudard, Malraux, Mesrine, Oscar Wilde et Paul Verlaine...
–, les histoires scotchent le visiteur, belles et tragiques.

      Écrire, la grande évasion

    • CBBD (2)

      Panade au Centre belge de la bande dessinée

    • Miguel Angel Tovar, El Niño de Hollywood.

      Critique Une autre histoire de la violence