«Des sports pour les demandeurs d’asile et des sports pour les Belges», Fedasil déplore une série de tweets de Theo Francken

Theo Francken (à droite)
Theo Francken (à droite) - Photo News

Fedasil, qui s’occupe de l’accueil des demandeurs d’asile en Belgique, n’a pas apprécié vendredi une série de tweets du député N-VA Theo Francken, critiquant l’achat par le centre de Poelkapelle (Flandre occidentale) d’un ensemble de gants de boxe.

L’ancien secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration reprend dans cette série de tweets un lien posté par un autre internaute, qui permet de consulter l’appel d’offres Fedasil avec le nom complet de la personne de contact en charge de l’achat. Depuis, cette personne employée par Fedasil a reçu des appels téléphoniques menaçants, selon la directrice de la communication, Mieke Candaele. « Voilà ce qui arrive, quand on transmet des choses via les médias sociaux sans réfléchir », a-t-elle déploré.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique