Bataille de Waterloo: de Jean Lacoste à Jean-Baptiste Decoster, l’histoire du guide de Napoléon

Jean-Christophe Dubuisson sur les traces d’un personnage peu connu de la bataille de Waterloo.
Jean-Christophe Dubuisson sur les traces d’un personnage peu connu de la bataille de Waterloo. - J.-P. D.V.

L’honnête Jean Lacoste, paysan flamand que Buonaparte a immortalisé en le prenant à son service comme guide, était le conducteur le plus recherché, et il répétait avec grand soin le même récit à tous ceux qui désiraient l’entendre. »

Ce sont ces mots de Walter Scott, l’écrivain écossais qui fut l’un des premiers à se rendre sur le champ de bataille de Waterloo au lendemain de la défaite de Napoléon, qui ont convaincu Jean-Christophe Dubuisson, un professeur d’histoire de Rixensart, de la véracité des rares témoignages – et en tout cas des premiers – dont on dispose aujourd’hui de celui qui s’appelait réellement Jean-Baptiste Decoster, qui tenait un cabaret à l’entrée de la Forêt de Soignes, sur la route reliant Genappe à Waterloo (actuelle N5), et qui avait été engagé à l’aube du 18 juin 1815 par l’Empereur pour le renseigner sur les diverses positions ennemies.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Brabant wallon