En Wallonie, la loutre sait se faire désirer

En Wallonie, la loutre sait se faire désirer
DR

Le soleil aussi limpide que l’air. L’entrelacs de petites rivières et de ruisseaux délimité par l’Ourthe et son affluent, le Laval, est gonflé par les pluies. L’eau et les bois morts rendent la marche hasardeuse. Passe une aigrette ; plane un héron cendré ; des tarins des aulnes déboulent en vol groupé et pépiant. Un trille de pic noir au loin, puis son vol nerveux d’un aulne à un chêne. En zigzaguant, une bécasse des bois prend la tangente parmi les joncs et les hautes herbes étoilés de glace.

Sur la commune de Sainte-Ode (Luxembourg), la réserve naturelle d’Orti est, disent les scientifiques, un des endroits où la loutre a le plus de chances de s’installer en Wallonie. Sur près de 18 hectares, de la tranquillité, de l’eau pure, des poissons, des berges et des zones buissonneuses propices à ces « catiches » où le timide petit mustélidé à la queue huilée se planque et se reproduit…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct