François De Smet (Défi) au «Soir»: «L’unitarisme de Bouchez compromet sa mission d’informateur»

«
Il y a peut-être un manque de connaissance du fait régional chez Georges-Louis Bouchez.
» © Pierre-Yves Thienpont.
« Il y a peut-être un manque de connaissance du fait régional chez Georges-Louis Bouchez. » © Pierre-Yves Thienpont.

entretien

Il était le deuxième homme de la désormais fameuse interview croisée de Georges-Louis Bouchez dans le magazine Wilfried. Selon François De Smet (Défi), la sortie « unitariste » du nouveau président du MR, par ailleurs informateur, est émotionnelle. Comme s’il avait voulu en remettre une grosse couche face à la proposition concrète de modernisation de la constitution du président de Défi, sa « Nova Carta ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique