Le 1er président montois à la rescousse de Liège

Le procès d’assises qui s’ouvre à Liège se singularise aussi par la dévolution de la présidence des débats au 1er président de la cour d’appel… de Mons, Philippe Morandini, délégué à cette fonction par le 1er président de la cour d’appel de Liège. Cette situation est inédite dans l’histoire judiciaire et témoigne une nouvelle fois de la problématique du manque de magistrats. Le Code judiciaire (article 113 bis) autorise la délégation à un conseiller d’un autre ressort que celui où l’affaire doit être jugée. Il s’agit aussi d’un échange de bons procédés, la cour d’appel de Mons avait ainsi désigné l’an dernier un conseiller liégeois pour recommencer un procès dont le président (pensionné et rappelé) Jonckheere avait été écarté pour une question de procédure. Un donné pour un rendu ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct