Harvey Weinstein avait une «liste rouge» des femmes susceptibles de le dénoncer

Harvey Weinstein
Harvey Weinstein - AFP

Harvey Weinstein voulait recueillir des informations sur les femmes susceptibles de le dénoncer, a raconté vendredi un enquêteur privé au troisième jour du procès du producteur de cinéma à New York.

Lors de son audition, le détective privé Sam Anson a expliqué avoir reçu un courrier électronique d’Harvey Weinstein mi-août 2017, un peu moins de deux mois avant la publication des révélations du New York Times et du New Yorker.

Le message contenait une « liste rouge » de personnes sur lesquelles l’ancien patron du studio Miramax demandait au privé d’enquêter. Il l’a également appelé pour préciser sa requête.

« Il disait qu’il s’inquiétait de la préparation d’articles évoquant son comportement sexuel de manière négative », a témoigné Sam Anson, qui a assuré ne pas avoir donné suite à cette demande.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct