Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

Julie Fernandez Fernandez, nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys.
Julie Fernandez Fernandez, nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys. - Michel Tonneau

Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente précise d’ailleurs que les factures d’avant 2014 sont dans une phase d’analyse et feront l’objet d’une action spécifique s’il échet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Éditos