En cas de régionalisation des pensions, Bruxelles serait gagnante

En cas de régionalisation des pensions, Bruxelles serait gagnante
D.R.

En cas de régionalisation des pensions, c’est Bruxelles qui sortirait grande gagnante, ressort-il d’une étude de Benoît Bayenet et Maxime Fontaine (ULB), relayée samedi par L’Echo.

Lorsque la problématique est abordée sous l’angle des dépenses, l’avantage va à Bruxelles. Ces dépensent se chiffrent à 42,5 milliards en 2018 à l’échelle du pays. Répartis entre les territoires, cela donne 26,3 milliards d’euros pour la Région flamande, 13,5 milliards en Région wallonne et 2,7 milliards en Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles, qui compte nettement moins de pensionnés, dépense 6,3% du montant alors que la Région représente 10,5% de la population du pays.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique