Les 10 choses à retenir de la carrière de Robbie Rensenbrink

Les 10 choses à retenir de la carrière de Robbie Rensenbrink
Photo News

1) L’origine de son surnom : « l’homme-serpent »

À toute star du ballon rond est inévitablement attaché un surnom. Robbie Rensenbrink n’échappe pas à la règle même s’il a dû attendre de venir en Belgique pour avoir le sien. Le baptême était une rencontre du 2e tour de la Coupe des Villes de Foires (ancêtre de la Coupe UEFA rebaptisée depuis Europa League) quand Bruges a croisé la route d’Ujpest Dozsa à l’automne 1969. Ce soir-là au Klokke, le Néerlandais ridiculise la défense magyare en lui plantant trois buts. «  Je n’ai jamais vu un joueur qui se faufilait aussi facilement entre ses adversaires, un véritable homme-serpent  », s’exclamait Lajos Baroti après la déroute 5-2. « L’homme-serpent » était né. «  J’ai revu des images de ce match. C’est vrai que j’ai marqué quelques beaux buts ce soir-là… J’aime bien ce surnom 

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct