L’électro connecté lui aussi concerné

Pour Test-Achats, l’obsolescence logicielle devient de plus en plus problématique. « Nous avons commencé à nous pencher sur la question avec les smartphones. Les consommateurs s’étaient rendu compte qu’au fil des mises à jour, leurs téléphones devenaient de plus en plus lents », explique David Wiame, responsable des produits électro et télécoms au sein de l’association de défense des consommateurs. « Aujourd’hui, dans le cas des smartphones, nous exigeons des fabricants qu’ils continuent à fournir des mises à jour critiques de sécurité pour une durée de cinq ans au minimum. Mais ces objets high-tech ne sont plus les seuls concernés. Avec l’essor actuel des objets connectés, la problématique risque de se généraliser à d’autres produits d’électroménager par exemple. Le risque, par ailleurs, c’est que comme tous ces objets sont connectés entre eux, l’obsolescence d’un produit puisse compromettre tout le système. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct