Ansatz Der Maschine Burial songs

<span>Ansatz Der Maschine</span> Burial songs

Quatre ans après Tattooed Body Blues, le Mouscronnois Mathijs Berthel nous revient avec un nouvel opéra sonore, entre machines et sonorités naturalistes. Enregistré en Islande, ce conte féerique a beau être constitué de « chants d’enterrements » évoquant la perte, le chagrin et la solitude, il respire la vie, la plénitude et la beauté.

Entre violoncelle, harpe, violon, guitares et piano, les sonorités électroniques (qui devraient plaire à Björk dont le collaborateur Valgeir Sigurdsson a réalisé ici le mix final) trouvent aisément leur place, tout comme la voix aérienne, éthérée, de Sophia Ammann (« Igarka » existe aussi en version instrumentale) alors que Will Samson (« Untold ») et Colin Van Eeckhout (sur le très Massive Attack « Invisible ») apportent aussi leur grain vocal.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Musiques