Dion-le-Val: un projet d’habitat groupé bioclimatique et participatif

A la Ferme Rose, le couple gère déjà l’accueil des scouts pendant les week-ends. La participation, c’est leur mode de vie.
A la Ferme Rose, le couple gère déjà l’accueil des scouts pendant les week-ends. La participation, c’est leur mode de vie. - J.-P. D.V./ADELIN LECLEF/ALTAR ARCHITECTURE.

Face à l’urgence climatique, nous avons un projet qui rencontre les orientations de la déclaration politique de l’actuel gouvernement de la Région wallonne : abandon de la villa quatre façades, grande consommatrice de sol et génératrice du parcellaire, volonté d’un habitat davantage groupé, ouverture aux modes d’habitats alternatifs de petite taille permettant l’accès à la propriété pour des ménages aux revenus moyens, ou encore exigence d’une PEB performante pour répondre aux exigences de diminution des rejets de CO2. L’accueil dans les communes est favorable, mais on se rend vite compte que les prescrits urbanistiques locaux ou wallons ne permettent pas notre projet, tandis que les terrains d’une certaine taille – environ 200 ares – appartiennent tous à des grands groupes immobiliers… »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Brabant wallon