Statut d’artiste: la pression monte

Il y a quelques semaines, les artistes flamands avaient déjà manifesté pour protester contre les reductions de budget par le gouvernement flamand.
Il y a quelques semaines, les artistes flamands avaient déjà manifesté pour protester contre les reductions de budget par le gouvernement flamand. - Dominique Duchesnes.

Avant même qu’un gouvernement fédéral soit mis en place, on sait que le statut d’artiste (et de technicien) s’invitera inévitablement au programme de ses ministres de l’Emploi, des Finances et probablement de la Santé publique. Chacun veille au grain à divers niveaux, qu’il s’agisse des fédérations professionnelles qui ont fait part de leurs doléances au cabinet de la ministre de la Culture Bénédicte Linard (Ecolo), que ce soit le cabinet Linard lui-même qui a demandé au cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès (MR) d’avancer sur le délicat dossier des jetons de présence des artistes siégeant dans les instances d’avis (le Comité de concertation – CodeCo – devait déboucher sur l’installation d’un groupe de travail dès ce mois de janvier), ou que ce soit la Commission paritaire 304 (employeurs et syndicats du secteur du spectacle, art dramatique, musiciens et chanteurs) qui se mobilise depuis septembre pour faire remonter le dossier au niveau du Conseil national du travail (CNT).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct