Grand format – Les maisons de naissance, alternative aux maternités

Dans sa maison de naissance à Feluy, Melissa donne des conseils à des jeunes et futures mamans.
Dans sa maison de naissance à Feluy, Melissa donne des conseils à des jeunes et futures mamans. - Pierre-Yves Thienpont.

Le sort des maternités inquiète le secteur hospitalier après que le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a recommandé la fermeture de huit petites maternités sur les 104 que compte la Belgique. Après évaluation de la situation, fin de semaine dernière, il semblerait que seules deux implantations wallonnes soient encore concernées par le nouveau plafond de 557 accouchements par an fixé par le KCE.

La logique exposée par l’organe fédéral est que les petites infrastructures doivent soit être amenées à augmenter leur capacité, soit fermer leurs portes, afin de satisfaire à une logique de rentabilité. La tendance internationale actuelle, souligne l’organe fédéral, est d’évoluer vers de plus grandes maternités afin de réaliser des économies d’échelle tout en s’assurant que l’implantation la plus proche puisse être accessible en moins de trente minutes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Grands formats