Tine Nys: une euthanasie plutôt qu’un suicide

Tine Nys: une euthanasie plutôt qu’un suicide
Photo News

Le « procès de l’euthanasie » qui se tient devant les assises de Flandre-Orientale, siégeant à Gand, doit à la rythmique habituelle de la haute juridiction criminelle d’explorer la personnalité des accusés mais aussi de la victime. En fin de semaine dernière, il avait été révélé par un enquêteur que le médecin qui avait pratiqué l’euthanasie au bénéfice de Tine Nys était un homosexuel, volontiers porté sur la boisson et condamné à deux ans de prison avec sursis pour des attouchements sur des patients. Il avait été aussi dit par un agent de quartier que Tine Nys semblait bien déterminée à mourir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct