Le spectre de Calais, cauchemar des décideurs de la Côte

L’un des 80 migrants interceptés à La Panne en 24 heures. © Reuters / François Lenoir
L’un des 80 migrants interceptés à La Panne en 24 heures. © Reuters / François Lenoir

Jan Jambon a sorti l’artillerie lourde à la Côte belge pour tenter de bloquer la route des migrants venus de Calais ou de Dunkerque : 290 policiers supplémentaires sont mobilisés pour des contrôles à la frontière franco-belge. Mais si certains migrants franchissent en effet cette frontière, certains ayant d’ailleurs déjà été interceptés lors des premiers contrôles effectués mercredi, on est encore très loin de l’« invasion » migratoire agitée comme un épouvantail par certains.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct