Le coronavirus rend-il les voyages en avion dangereux?

Le masque est, avant tout, perçu comme un moyen relativement efficace de protéger les autres quand on est infecté. Mais porter un masque de manière préventive pour se protéger ne fait pas partie des recommandations sanitaires.
Le masque est, avant tout, perçu comme un moyen relativement efficace de protéger les autres quand on est infecté. Mais porter un masque de manière préventive pour se protéger ne fait pas partie des recommandations sanitaires. - AFP.

Plusieurs compagnies aériennes ont annoncé qu’elles supprimaient ou réduisaient leurs vols vers la Chine. Pas seulement vers la ville de Wuhan et la province de Hubei, zone originaire du coronavirus qui a provoqué plus de 130 décès et contaminé près de 6.000 personnes en Chine, mais sur l’ensemble du pays. Suite aux recommandations du ministère britannique des Affaires étrangères, British Airways a décidé de suspendre immédiatement tous ses vols vers la Chine. Le groupe Lufthansa a décidé de faire de même. En Indonésie, la low cost Lion Air le fera à partir du 1er février. United Airlines (USA), Cathay Pacific (Hong Kong) et Finnair (Finlande) ont annoncé la diminution de leurs vols vers la Chine. Conséquence indirecte : certains pays comme les États-Unis et le Canada imposent une mise en quarantaine des équipages qui ont été en Chine avant de les accepter sur leur territoire, ce qui peut compliquer la logistique dans la gestion du personnel des compagnies.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct