Els Ampe, candidate à la présidence du VLD: «C’est honteux d’avoir peur des élections!»

Pour Els Ampe, il y a un «
mépris de la démocratie
» dans la classe politique actuelle.
Pour Els Ampe, il y a un « mépris de la démocratie » dans la classe politique actuelle. - NICOLAS MAETERLINCK

La course à l’élection présidentielle devrait être lancée dans les prochaines heures au VLD. Les statuts prévoient qu’un ou une nouvelle président(e) soit désigné(e) au plus tard au mois de mars. L’ancien secrétaire d’Etat et ministre flamand Bart Tommelein, bourgmestre d’Ostende depuis l’année dernière, affrontera, au minimum (on parle beaucoup du chef de groupe à la Chambre, Egbert Lachaert), une Bruxelloise néerlandophone, Els Ampe.

Echevine à la Ville de Bruxelles durant la précédente législature et ex-cheffe de groupe au parlement bruxellois, la sénatrice et députée flamande veut secouer son parti en interne. Malgré sa longue expérience en politique, Els Ampe se présente comme la candidate « anti-establishment ». Son message : « Mettons-nous au service de l’électeur, plutôt que d’en avoir peur. »

Que vous inspire le blocage actuel au fédéral ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct