UE: les eurodéputés catalans jettent l’éponge pour rejoindre les Verts

Carles Puigdemont, l’un des eurodéputés catalans, a préféré retiré la demande d’adhésion pour ne pas attiser les tensions au sein du groupe Verts/ALE.
Carles Puigdemont, l’un des eurodéputés catalans, a préféré retiré la demande d’adhésion pour ne pas attiser les tensions au sein du groupe Verts/ALE. - Reuters.

Brexit oblige, les rapports de force au Parlement européen se retrouvent chamboulés suite au départ de 73 eurodéputés britanniques. Et les élus sans groupe sont l’objet de toutes les convoitises pour ceux qui vont souffrir du départ de leurs alliés britanniques. C’est le cas du groupe des verts et des régionalistes (Verts/ALE) qui perdent sur tous les tableaux : quatrième force avant le divorce avec 74 élus, ils tombent à 67 et cèdent leur place à l’extrême droite d’Identité et Démocratie, forte de 76 élus grâce à trois entrants.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct