Van Eyck, une révolution optique L’œil, la main et l’esprit

Au milieu du parcours, une projection géante du retable de l’Agneau mystique intègre les conservateurs et restaurateurs expliquant l’œuvre et le travail effectué sur celle-ci.
Au milieu du parcours, une projection géante du retable de l’Agneau mystique intègre les conservateurs et restaurateurs expliquant l’œuvre et le travail effectué sur celle-ci. - Dominique Duchesnes

Venue de l’extérieur, la lumière du soleil se glisse le long d’une colonne, s’étend sur l’angle du mur puis se dédouble sur le mur suivant. Elle se réfléchit également sur le col de la carafe posée sur le rebord, traverse l’eau qu’elle contient qui la réfracte alentour…

Nous ne sommes ni dans un film ni dans une photo mais face à un petit détail d’un panneau du retable de l’Agneau Mystique datant de 1432. Si le public du MSK (Musée des Beaux-Arts de Gand) peut découvrir cette prouesse technique, c’est grâce à une reproduction démesurément agrandie qui couvre tout un mur de la première salle de l’exposition consacrée au peintre flamand.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct