Le coronavirus, l’affaire de tous

Le coronavirus, l’affaire de tous
Reuters.

Wuhan, isolée du monde ? C’est le sentiment des habitants qui pensent avoir été sacrifiés par leur gouvernement pour sauver le reste de la Chine des effets mortels du coronavirus. Les scènes décrites par notre correspondant sur place sont dignes d’un film catastrophe. À l’entrée des bâtiments publics, des gardes de sécurité prennent la température de tous les passants. Dans les magasins, les aliments commencent à manquer et la panique gagne la population, alimentée par les fausses rumeurs. Dans les hôpitaux, les scènes de chaos se multiplient. Des vidéos publiées en ligne montrent des cadavres posés à même le sol, enveloppés dans des draps, de longues files de patients fiévreux qui attendent d’être admis et des médecins épuisés qui s’effondrent en larmes.

Et pourtant, Wuhan, loin d’être seule au monde, est devenue le centre du monde. En quelques jours, le centre de gravité de la planète a basculé vers cette ville inconnue jusque-là et qui fait désormais réagir les quatre coins du globe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct