Pays de danses: une soirée de pur plaisir pour ouvrir le bal

Vêtus de maillots vert (de face) et rouge (de dos), les danseurs évoluent comme les notes d’une partition géante ou de petits robots entraînés dans une sarabande mécanique pleine d’humour.
Vêtus de maillots vert (de face) et rouge (de dos), les danseurs évoluent comme les notes d’une partition géante ou de petits robots entraînés dans une sarabande mécanique pleine d’humour. - D.R.

Ciel gris et brouillard ont envahi Porto mais le public du Teatro Rivoli arrive en masse à l’heure dite. C’est que ce soir, la Companhia Nacional de Bailado de Lisbonne débarque avec un programme alléchant : une soirée Hans van Mannen remettant à l’honneur le style néo-classique du maître hollandais.

Une soirée bien à l’image de ce chorégraphe très attentif à ne jamais lasser son public. « Plutôt qu’une longue pièce d’une heure et demie où il y a toujours des moments d’ennui, je préfère une soirée composée de trois pièces courtes », a-t-il souvent expliqué. Et c’est exactement ce que le public de Porto découvre, quelques jours avant celui du Festival Pays de Danses à Liège.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct