Chandeleur: gare aux additifs dans les crêpes préemballées

Faite maison, chaque crêpe vous coûtera environ 5 cents, là où la version industrielle des supermarchés se vend entre 12 et 30 cents l’unité. © Pierre-Yves Thienpont.
Faite maison, chaque crêpe vous coûtera environ 5 cents, là où la version industrielle des supermarchés se vend entre 12 et 30 cents l’unité. © Pierre-Yves Thienpont.

Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur. » Certes, le proverbe date et il est peu probable que la crainte d’une carie du blé soit de nos jours la principale motivation des mangeurs de crêpes, le 2 février. Mais il illustre l’origine propitiatoire de la tradition. Février étant le mois des semailles qui reprennent, on se servait de la farine excédentaire pour fabriquer les crêpes, en espérant que la prochaine moisson soit fertile.

Pour s’assurer les faveurs de la nature et, tant qu’à faire, la fortune, la coutume voulait d’ailleurs qu’on lançât la première crêpe avec une pièce dans la main : si la crêpe retombait dans la poêle, la chance serait au rendez-vous. Voilà pour la tradition, qui ne remonte pas à si longtemps puisque ma grand-mère le faisait chaque année – et mes étrennes s’en ressentaient favorablement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct