Coronavirus: un test délicat pour le tout-puissant parti communiste chinois

Le Premier ministre Li Keqiang, chargé de coordonner la réponse au virus, s’était rendu dimanche dernier à Wuhan.
Le Premier ministre Li Keqiang, chargé de coordonner la réponse au virus, s’était rendu dimanche dernier à Wuhan. - Reuters.

analyse

Nous avons abandonné nos droits en échange d’une protection. Mais sommes-nous vraiment protégés ? Où notre éternelle apathie politique va-t-elle nous mener ? » Le message de cet usager de Weibo, le grand réseau social chinois, a été partagé et liké des dizaines de milliers de fois avant d’être rapidement supprimé par la censure chinoise. Car ces questions, de très nombreux citoyens chinois se les posent.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct