Brexit: L’UE perd une voix au Conseil de sécurité

C’est un des effets collatéraux du Brexit. A partir du 1er février, l’Union européenne perdra une voix au Conseil de sécurité des Nations unies. Et pas n’importe laquelle puisque le Royaume-Uni en est un des cinq membres permanents avec droit de veto.

Le hasard du calendrier fait que c’est la Belgique qui va devoir composer avec cette nouvelle donne. Notre pays préside en effet le Conseil de sécurité au mois de février. « Nous comptons bien continuer nos bonnes relations avec les Britanniques, mais on ne sait pas encore très bien comment cela va se passer », précise une source diplomatique qui se veut plutôt rassurante.

« L’année dernière, les Européens ont plutôt bien réussi à coordonner leurs efforts. Il y a eu seize “press stakeouts » (points presse) communs sur différents sujets. Ce n’était jamais arrivé auparavant et c’est une grande avancée. Avant, c’était impensable », précise une autre source diplomatique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct