Violences policières: faute d’explications, la FGTB aura «un problème» avec Paul Magnette

«
Une plainte collective va être déposée, les victimes extérieures à notre syndicat pourront s’y associer
», a déclaré Thierry Bodson, le secrétaire général de la FGTB wallonne. © Belga.
« Une plainte collective va être déposée, les victimes extérieures à notre syndicat pourront s’y associer », a déclaré Thierry Bodson, le secrétaire général de la FGTB wallonne. © Belga.

Six jours après les violences infligées par la police de Charleroi aux militants antifascistes opposés à la tenue d’un congrès d’extrême droite à Gilly, l’interrégionale wallonne de la FGTB a décidé de passer à la contre-offensive : « Une plainte collective va être déposée, les victimes extérieures à notre syndicat pourront s’y associer », indique le secrétaire général Thierry Bodson, « car ce que nous avons subi ce week-end s’apparente à une véritable agression. Jamais je n’avais vécu ça dans ma vie de syndicaliste ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct