Un premier partenariat public-privé pour une friche gravement polluée

Sur le zoning chimique de Feluy, en Hainaut, le site de BASF (cerclé de rouge) est à l’arrêt depuis plusieurs années. Il sera dépollué par le secteur privé tandis que le public contribuera à l’équipement des 65 hectares selon les besoins des entreprises qui devront l’occuper.
Sur le zoning chimique de Feluy, en Hainaut, le site de BASF (cerclé de rouge) est à l’arrêt depuis plusieurs années. Il sera dépollué par le secteur privé tandis que le public contribuera à l’équipement des 65 hectares selon les besoins des entreprises qui devront l’occuper. - D.R.

La Wallonie est confrontée à un défi colossal : 5.600 sites pollués répartis sur 22.047 hectares, soit 1,3 % du territoire. Des chiffres à mettre en rapport avec d’autres : l’urbanisation grignote chaque année 15,8 km2 sur l’espace disponible. L’artificialisation des sols flirte déjà avec les 10 %, à travers le logement, l’économie ou les équipements collectifs. Les friches apparaissent donc comme un patrimoine essentiel pour un gouvernement qui veut reconstruire la ville sur la ville, au sens très large du terme, et reconvertir les sites industriels à l’abandon.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct