Tour de San Juan: Evenepoel face à un deuxième test d’envergure

©Belga
©Belga

23 ans séparent l’Espagnol Oscar Sevilla de Remco Evenepoel. Le premier nommé, sorte de Davide Rebellin hispanique était une pépite prometteuse lorsqu’en 2001, à 24 ans, il termina maillot blanc de meilleur jeune du Tour de France et deuxième de la Vuelta sous les couleurs de l’équipe Kelme. Où il croisa l’incontournable médecin de la formation espagnole, Eufemiano Fuentes, l’homme à l’origine de l’Opération Puerto qui éclata en 2006 et mit fin à la carrière au plus haut niveau de Sevilla, emporté par l’affaire à l’instar de ses équipiers de Telekom, Ullrich en tête.

Sevilla n’a pourtant jamais renoncé, en choisissant l’exil en Amérique du Sud, vivant au cachet dans des équipes amateur mais toujours motivé et alerte. Sans résultat… jusqu’en 2018, sous les couleurs de sa formation colombienne Medellin avec laquelle il remporta le classement final du Tour d’Argentine sur tapis vert après le déclassement de l’Argentin Gonzalo Najar, contrôlé positif à l’EPO-Cera !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct