Brexit: ce n’est pas qu’un au revoir

Brexit: ce n’est pas qu’un au revoir
AFP.

Dans un Parlement européen soudain pétri de bons sentiments (une fois le rabique Farage et sa clique évacués), il flottait mercredi soir comme un parfum romanesque d’espoir, teinté, déjà, de nostalgie : ce n’était qu’un au revoir, bientôt nous nous retrouverions.

L’épilogue de cette saga exténuante reste à écrire. Nul doute que la « saison 2 » va encore siphonner une énergie extravagante. Et l’on entre dans la quête d’un nouveau partenariat : la fameuse unité jusqu’ici préservée entre les Vingt-Sept sera bientôt soumise à la dure épreuve des intérêts particuliers de chacun des Etats-membres.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct