Istanbollywood à la conquête du monde

Bhutto
: «
Les fantaisies Bollywood sont toujours restées dans les limites de valeurs traditionnelles, conservatrices.
»
Bhutto : « Les fantaisies Bollywood sont toujours restées dans les limites de valeurs traditionnelles, conservatrices. » - D.R.

Les blockbusters américains continuent-ils à étouffer la planète cinéma ?

Il n’est jamais inutile de s’extraire de la bulle culturelle dans laquelle on évolue, surtout si cette bulle se réduit et pourrait nous aveugler. Si on en croit les chiffres de l’Institut statistique de l’Unesco (UIS), aujourd’hui en Belgique le « Top 3 » des distributeurs de films longs-métrages sont trois sociétés américaines qui couvrent à elles seules 43,2 % des films distribués dans le Royaume. Ce qui alimente l’impression que le cinéma américain n’a rien perdu de sa force internationale. Le constat est sensiblement le même dans deux pays voisins, lesquels comptent pourtant parmi les grands producteurs mondiaux de cinéma : trois sociétés américaines assurent 33,7 % de la diffusion de films en France, et 52,3 % de la diffusion de films au Royaume-Uni.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct