UE: la Cour refuse de plonger dans les eaux troubles de Piran

Le Belge Koen Lenaerts préside la grande chambre de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).
Le Belge Koen Lenaerts préside la grande chambre de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE). - D.R.

La Commission européenne de Jean-Claude Juncker avait déjà refusé de se mêler de cette histoire (pour ne pas gêner son coreligionnaire de parti Plenkovic, le Premier ministre croate, selon les mauvaises langues). C’est à présent l’institution judiciaire suprême de l’UE qui refuse de trancher. Elle faisait figure d’ultime recours pour un règlement pacifique du vieux conflit.

Dans un arrêt rendu vendredi, la grande chambre de la Cour de justice de l’UE (CJUE) présidée par le Belge Koen Lenaerts s’est en effet déclarée incompétente pour trancher le litige. Le différend frontalier oppose depuis la dislocation de la Yougoslavie deux Etats désormais membres de l’UE : la Slovénie et la Croatie. Le litige empoisonne les relations entre les deux pays, pèse sur les affaires européennes, plane comme une menace dans les Balkans où la redéfinition des frontières enflamme régulièrement les esprits.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct