Le gratin de la droite radicale populiste réuni à Rome

Viktor Orban et Matteo Salvini affichent leur connivence depuis longtemps. En août 2018 à Milan, ils jettaient déjà les bases d’une entente politique en vue des élections européennes.
Viktor Orban et Matteo Salvini affichent leur connivence depuis longtemps. En août 2018 à Milan, ils jettaient déjà les bases d’une entente politique en vue des élections européennes. - AFP

Viktor Orban, Matteo Salvini, Marion Maréchal et Giorgia Meloni (de la formation post-fasciste italienne Fratelli d’Italia) réunis sous le même toit. Rome sera le théâtre ces 3 et 4 février d’une nouvelle sauterie de la droite radicale populiste sobrement baptisée « Dieu, honneur, nation : le président Ronald Reagan, le Pape Jean-Paul II et la liberté des nations : une conférence sur le national-conservatisme. » Le dernier congrès en date, organisé par les Belges du Vlaams Belang, avait attiré à Anvers les principaux membres du groupe Identité et démocratie au Parlement européen, Salvini servant de guest-star à une soirée majoritairement flamingante. Cette fois-ci, le cercle s’élargit au-delà de la sphère européenne pour réunir autour du thème du « national conservatisme ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct