Le choc sensuel entre Kan Takahama et Marguerite Duras

La jeune Marguerite et son amant chinois croqués par Kan Takahama.
La jeune Marguerite et son amant chinois croqués par Kan Takahama. - Rue de Sèvres.

entretien

L ’Amant de Kan Takahama se nourrit du roman couronné par le prix Goncourt en 1984 mais aussi d’interviews, de portraits, de voyages dans les pas de Marguerite Duras au Vietnam, et d’un autre de ses livres, plus tardif, L’Amant de la Chine du Nord , où elle revenait sur ses premiers émois sexuels en Indochine. La mangaka a voulu « ressentir » le personnage de Marguerite Duras avant de la dessiner. Elle était à Bruxelles, lundi, pour tout nous dire des dessous de ce choc graphique et littéraire entre deux autrices à l’écriture éperdument sensuelle.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct