Crise fédérale: le CD&V recadre la mission de Geens, PS/N-VA ou rien

Pressé par le Palais, Koen Geens a accepté sa mission visiblement sans consulter grand monde au sein de son propre parti. © Belga.
Pressé par le Palais, Koen Geens a accepté sa mission visiblement sans consulter grand monde au sein de son propre parti. © Belga.

Les coups de théâtre se succèdent en peu de temps dans la tentative de formation du gouvernement fédéral. Après la convocation surprise de Koen Geens vendredi, les nerfs lâchent au sein de son propre parti, selon les informations du Standaard. Pressé par le Palais, dont l’intervention énergique suscite par ailleurs des questionnements, Koen Geens – cité depuis plusieurs mois comme possible protagoniste – a accepté sa mission visiblement sans consulter grand monde au sein de son propre parti, et surtout pas son président Joachim Coens « averti par téléphone à la dernière minute ». Ce dernier s’attendait à céder le flambeau à Bart De Wever, et c’est un homme de ses propres rangs qui prend le témoin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct