Alain Chabat au «Soir»: «Avec ‘Burger Quiz’, je me sens metteur en humeur»

«
Quand je dis oui, je m’abandonne, je n’ai aucune idée de ce que je donne.
»
« Quand je dis oui, je m’abandonne, je n’ai aucune idée de ce que je donne. » - D.R.

Alain Chabat passe régulièrement sa main dans sa tignasse grise ondulée. En mai dernier, on le regardait danser la Carioca sur la Croisette. Le voici à Bruxelles pour défendre #JeSuisLà. À 61 ans, il reprend le haut de l’affiche du nouveau film d’Eric Lartigau. Des retrouvailles avec le cinéaste de Prête-moi ta main, treize ans après, qui l’emmène dans une veine intime et tendre. Et cela lui va plutôt bien.

Le chiffre 13 ne vous fait pas peur, vous n’êtes pas superstitieux ?

Pas du tout, je l’aime bien, le 13.

Car il y a 13 ans entre « Prête-moi ta main », déjà réalisé par Eric Lartigau, et « #JeSuisLà »…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct