Ahmed Laaouej sur la «coalition miroir»: «Le CD&V se fait le porte-voix de la N-VA en niant la Région bruxelloise»

Ahmed Laaouej
Ahmed Laaouej - Pierre-Yves Thienpont/Le Soir

Pour Joachim Coens, l’issue à la crise politique passe par la constitution, au niveau fédéral, d’une coalition « miroir ». Sous-entendu, qui reflète la composition des majorités fédérées. Sauf que, pour le président du CD&V, seules comptent la Wallonie et la Flandre. Pas un mot pour Bruxelles. Dans son raisonnement, N-VA, CD&V et Open VLD d’une part, PS, MR et Ecolo de l’autre, pourraient ainsi former un gouvernement. Il oublie au passage Défi, Groen et le SP.A, au pouvoir dans la capitale (avec l’Open VLD, le PS et Ecolo).

Il n’en fallait pas plus pour faire sortir de ses gonds Ahmed Laaouej. « Ceux qui pensent donner un avenir à la Belgique en niant la Région bruxelloise se leurrent. » Le président de la fédération bruxelloise du PS estime « particulièrement inquiétant » de voir qu’« une idée qu’on pensait être l’apanage de la N-VA soit assumée au plus haut niveau par le CD&V ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct