L’incitant pour engager un premier travailleur porte ses fruits, amers pour la Sécu

L’incitant pour engager un premier travailleur porte ses fruits, amers pour la Sécu

Réduire les cotisations patronales pour la première embauche fonctionne. C’est le constat posé par le prestataire de services SD Worx, ce mercredi. Un constat qui intervient alors que la mesure, amplifiée en 2016 par le ministre Borsus (MR), doit s’éteindre à la fin de cette année.

En 2013, sous le gouvernement Di Rupo, une exonération dégressive de cotisations patronales allant de 1.550 à 450 euros avait été octroyée pour les cinq premiers postes créés. Trois ans plus tard, sous la majorité « suédoise », le ministre des Classes moyennes avait étendu cette mesure dans le cadre du Tax Shift : le premier emploi créé était exonéré à vie de cotisations, tandis que les cinq suivants se partageaient la réduction adoptée en 2013. Avec un effet positif à la clé, selon SD Worx.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct