La réponse de Mohamed VI aux critiques: un bâillon appliqué avec fermeté

Le roi, qui contrôle l’essentiel des pouvoirs au Maroc, semble avoir perdu pour certains sa crédibilité et même sa sacralité.
Le roi, qui contrôle l’essentiel des pouvoirs au Maroc, semble avoir perdu pour certains sa crédibilité et même sa sacralité. - Photo News.

Alors que le roi Mohamed VI a célébré ses vingt ans de règne en juillet dernier, tout se passe comme si un bâillon appliqué de manière de plus en plus étouffante sur la société marocaine servait d’unique réponse aux critiques de plus en plus virulentes que le souverain subit. « En matière de liberté d’expression, on n’a jamais été aussi réprimé (…) le régime règne par la peur », constate sur le site Mediapart Omar Radi, un brillant journaliste d’investigation – l’un des seuls du pays – qui fait lui-même l’objet de poursuites et sera jugé le 5 mars à Rabat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct