UE: les Etats membres pourront mieux contrôler l’entrée du «club»

Au moment où le Royaume-Uni prend le large, d’autres pays, dans les Balkans occidentaux, piaffent d’impatience aux portes de l’Union européenne.
Au moment où le Royaume-Uni prend le large, d’autres pays, dans les Balkans occidentaux, piaffent d’impatience aux portes de l’Union européenne. - Reuters.

Au moment où le Royaume-Uni prend le large, d’autres pays, dans les Balkans occidentaux, piaffent d’impatience aux portes de l’Union européenne – et se lassent. C’est particulièrement le cas de l’Albanie et de la Macédoine du Nord, à qui les Européens font miroiter la perspective d’une adhésion à l’Union européenne depuis des années. Plus précisément, la Commission européenne recommande fermement depuis 2018, mais en vain jusqu’ici, l’ouverture des patientes négociations d’adhésion avec ces deux petits pays enclavés entre des pays membres de l’UE. Verdict sans appel de l’exécutif européen chargé par les Traités de piloter ce processus d’élargissement de l’UE : les deux impétrants sont parfaitement en état de marche pour entamer ce très long processus. Un verdict confirmé par la nouvelle équipe von der Leyen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct