RD Congo: une affaire de moeurs réveille les soupçons sur les Eglises évangéliques

RD Congo: une affaire de moeurs réveille les soupçons sur les Eglises évangéliques

Un pasteur charismatique, une plainte pour viol, des fidèles qui font bloc, des rumeurs de sex-tape: à Kinshasa, l’univers très lucratif des Eglises évangéliques dites de «réveil» est agité par une affaire de moeurs présumée impliquant un célèbre pasteur-star de la musique religieuse en République démocratique du Congo.

A 39 ans, Moïse Mbiye est le chef spirituel de la «Cité Béthel» fondée par son père Emmanuel. L’une de ces dizaines d’Eglises dérivées du culte protestant, où les fidèles expriment leur foi par des chants, des transes, et surtout des dons d’argent.

Un musicien adulé

A la tête d’une chaîne de télévision (Siloé TV), «pasteur Moïse» est un musicien adulé. Ses louanges au Seigneur sont écoutées des millions de fois sur YouTube (21 millions de clics pour son clip Tango Naye (C’est son temps).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct