Lola Marsh Someday tomorrow maybe

<span>Lola Marsh</span> Someday tomorrow maybe

Le duo israélien, dont c’est ici le deuxième album, a tout de suite très bien marché aux États-Unis (où le défend le label Verve), même qu’on n’est pas près d’oublier leur version du « Something Stupid » de Frank Sinatra pour la série Better Call Saul.

On n’est donc pas étonné d’entendre une influence de surf music sur « Echoes » qui ouvre ce disque très ambitieux. Il y a souvent du Lana Del Rey ici (« Like In the Movies », notamment) tellement les arrangements « spectoriens » portent haut et avec munificence des mélodies héroïques. Entre sonorités vintage et modernité, Lola Marsh plane, survolant de nombreux paysages.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct