Témoignage: «Epuisé d’avoir dû tuer le temps…»

On ne va pas se mentir : l’absence d’un prof peut avoir de quoi réjouir les élèves. En particulier si le cours qui tombe à l’eau a lieu en début ou en fin de journée, raccourcissant ainsi le temps passé sur les bancs de l’école. Mais quand les heures de fourche se multiplient et finissent par découper les jours comme de la dentelle, ce qui était une sympathique exception se transforme en routine décourageante.

C’est ce que vit Jonas, quinze ans, depuis son entrée en secondaire : des journées à trous, qu’il comble comme il peut, parqué à l’étude. « Quand un prof est absent en journée, les élèves doivent rester en salle d’étude, ils ne peuvent ni utiliser leur téléphone ni parler. Mon fils rentre souvent de l’école éprouvé de sa journée, d’avoir dû tuer le temps », témoigne Stéphanie, la maman de l’adolescent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct