Au Canada, les hommes aussi ont leur #MeToo

Depuis dix-huit mois, William O’Sullivan manifeste tous les dimanches. Comme des milliers d’autres Canadiens, il a été agressé sexuellement par un prêtre dans son enfance. © D.R.
Depuis dix-huit mois, William O’Sullivan manifeste tous les dimanches. Comme des milliers d’autres Canadiens, il a été agressé sexuellement par un prêtre dans son enfance. © D.R.

Ils sont les oubliés des abus sexuels. Eux, ce sont les hommes victimes d’agressions sexuelles. Plus jamais, disent-ils. Alors pour dénoncer leurs agresseurs, des Canadiens de l’Ontario ont créé un mouvement #MenToo, (NDLR : les hommes aussi), en référence à son équivalent féminin #MeToo.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct