UE: un géant de papier pour défendre nos intérêts financiers

Laura Kovesi, future cheffe du parquet européen, est réputée pour ses compétences, mais elle ne disposera que d’une force de frappe réduite.
Laura Kovesi, future cheffe du parquet européen, est réputée pour ses compétences, mais elle ne disposera que d’une force de frappe réduite. - Reuters.

Pour qu’une solution soit la panacée, c’est généralement mieux qu’elle ait un peu de panache. Sur papier, le futur parquet européen est présenté comme le chien de garde qui protégera les intérêts financiers de l’UE, si souvent mis à mal, tant les fonds européens et la TVA représentent une manne lucrative et une proie facile pour les fraudeurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct